T’es prof de quoi, toi, déjà ?

C’est la question que m’a posée le surveillant qui est entré dans ma salle ce matin. C’est vrai qu’à première vue, on pouvait légitimement me la poser.

Par exemple en regardant ces deux élèves là …
DSC_0271

Ou bien ceux là …

DSC_0272

J’avais envie de vous en parler, parce que ce matin j’ai réitéré mon coup de folie de l’année dernière. Pour faire plaisir aux « kinesthésiques » et pour aider tout le monde à comprendre comment fonctionne la cartographie. Avec des bouts de tissus. Oui, avec des bouts de tissus.
Je leur ai demandé de produire une carte de Bombay avec des bouts de tissus, en utilisant la carte de leur livre.
C’est vrai, j’aurais pu leur demander de faire un beau schéma vectoriel, ou une belle carte coloriée avec un fond de carte photocopié et des petites cases préparées pour la légende. Oui, c’est vrai, j’aurais pu. Mais je ne l’ai pas fait Et je recommencerai l’année prochaine.

Parce que des exercices qui mobilisent 99 % des élèves de trois classes de 6e (le 1% restant, je vous raconterai peut-être un de ces jours son histoire mais c’est pas le sujet aujourd’hui), qui aboutissent à 100% de production dans la bonne humeur, c’est suffisamment rare pour ne pas s’en priver !

Vous voulez voir un exemple de production (avec du Kévin dedans !) ?

DSC_0284

La cerise sur le gâteau, c’est d’avoir vu Jessica et Jennifer, championnes de renvoi de cours et de retenues toutes catégories, bosser chacune dans leur coin parce qu’elles avaient choisi de faire le boulot toutes seules, s’impliquer et rester concentrées pendant 55 minutes sur une seule activité, qu’elles on mené jusqu’au bout, avec beaucoup de réussite. Je me demande même si ce ne sont pas ces deux loulouttes qui ont fait le travail le plus abouti.

Moi, je suis montée sur des chaises pour photographier les productions, aujourd’hui, je les ai mises en ligne et demain, on va regarder tout ça pour construire ensemble les règles d’or de la cartographie, avec ou sans tissus.
En prime, on va peut-être pouvoir établir les règles du travail en groupe avant la « ping pong battle » de l’année !

Ah et puis, j’ai fait un truc vachement mal : je les ai autorisé à photographier leurs travaux avec leurs téléphones ! Shame On Me !

J’adore mon job* 🙂

———–

* « J’adore mon job » c’est le titre d’un excellent blog que vous connaissez sûrement**
** Sinon, je vous répudie ! 🙂

 

Publicités

5 Commentaires

Classé dans Élèves, classe, Géographie, récit

5 réponses à “T’es prof de quoi, toi, déjà ?

  1. Lefebvre

    Tisser…c’est un peu ça enseigner

  2. EC

    Bravo de défendre les différences, de public, de pédagogie, ça fait du bien de vous lire !

  3. Parce que j’entends déjà certains dire « quel tissus de conneries ! », moi je trouve ça FORMIDABLE, et je piquerais bien l’idée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s