Cherchez l’erreur….

C’est moi où il y a quand même un souci ?
Réunion « Histoire des Arts » dans mon bahut aujourd’hui. D’abord prévue, puis reportée, puis non finalement pas reportée.
Cette réunion, j’avais demandé qu’elle ait lieu en juin, pour qu’on puisse préparer tranquillement des trucs. J’avais proposé une date et écrit ça au tableau blan de la salle des profs. Elle été annulée à l’époque par un trait de feutre à tableau. je ne sais pas par qui mais j’ai pas vraiment de doutes. De toute façon, à ce moment là, tout le monde regardait ailleurs parce que tout le monde devait, de toute urgence, aller chercher ses chaussures à ressemeler, enterrer sa grand-mère se barrer en vacances.

Comme d’habitude dans mon établissement, ce genre de réunion a lieu pendant les heures de cours. En même temps que la dernière heure de cours.
J’ai donc fait remarquer que je n’avais pas envie de priver (encore une fois) Kévin d’une heure de cours. On m’a répondu que ma présence n’est de toute façon pas indispensable vu que je n’avais pas de 3e…. [Un jour peut être je vous raconterai pourquoi je n’ai pas de 3e cette année….]
Que répondre ?
À part m’étonner qu’on ait pris la peine de gaspiller du papier à me déposer une, deux, trois convocations dans mon casier.
Et puis c’est vrai, c’est pas comme si les textes disaient que l’histoire des Arts doit être un travail collectif, développé tout au long de la scolarité au collège, ou comme si les instructions officielles ne faisaient pas de l’Histoire des Arts l’axe majeur de l’enseignement d’histoire en quatrième….

Bref, la réunion se ferait sans moi (comme les précédentes), pendant que je serais avec Kévin et le calife Al Mansour en train de fonder Bagdad. [Je fais des trucs de dingue moi le jeudi !]
C’est pas tellement ça qui m’a énervé.

C’est quand j’ai quitté la salle des profs à la fin de la récré.
Il y avait les collègues qui attendaient cette réunion. Et qui profitaient de ce que leurs cours avaient été supprimés pour glandouiller un peu devant la machine à café avant d’y aller.

Je vous le livre brut de décoffrage.

Moi – Vous allez à la réunion HdA ? Vous penserez à faire un petit compte rendu pour les collègues qui ne peuvent pas y aller ?
Jocelyne – Bein t’as qu’à venir !
Moi – Je peux pas, j’ai cours.
Jocelyne – Bein moi aussi j’ai cours, et alors ?
Moi – Je préfère ne pas faire rater de cours à mes élèves…
Jocelyne – Oui bein si tout le monde faisait comme toi y’aurait pas de réunion !
Moi – Mais si les réunions avaient lieu quand on n’a pas cours ça n’arriverait pas : je viendrais !
Jocelyne – J’ai pas que ça à faire moi, d’aller à des réunion ! Si c’est pas à la place des heures de cours on n’ira pas !

J’avoue j’ai pas su quoi répondre.
Parce que c’est tellement absurde comme réponse…..

Je ne sais pas ce que sera la Refondation de l’École. Mais ce dont je suis certaine, c’est qu’avant qu’elle arrive dans mon bahut, il va se passer beaucouuuuuuuuuuuuuuuup de temps.

Et je parie que je peux toujours me brosser pour un compte rendu de cette p***** de réunion.

Advertisements

11 Commentaires

Classé dans énervée, établissement

11 réponses à “Cherchez l’erreur….

  1. Marie

    C’est tellement spontané, la remarque de cette collègue, que cela montre bien le peu de cas que font certains du travail d’équipe, simplement envisagé pour sécher des cours … Tiens, comme les gamins …

  2. Profcdj

    Ceci dit, on serait pas contre que des heures de concertation pour les enseignements transversaux soient prévues et incluses dans l’edt. Parce que rester après 17h, ou 18h, après 6 ou 7h de cours, c’est pas non plus très favorable à un travail productif. Pour moi qui enseigne en lycée, pour les enseignements d’exploration, nous avons demandé et obtenu que l’horaire à l’edt soit de deux heures, alors que l’horaire élève est de 1h30, donc nous utilisons le temps en « trop » pour les élèves pour concertation et évaluation, remplir les bulletins à deux, etc. Pour ce qui est de la rémunération, elle est établie sur la base de 1,75. C’est ce que nous avons négocié et accepté pour ce qui est un réel confort de travail. Il y a donc des solutions à rechercher à l’échelle de l’établissement… mais ça suppose aussi que les instances (CA, conseil pédago) fonctionnent correctement.

    • Mila Saint Anne

      Je suis tout à fait d’accord avec toi. D’ailleurs, pendant des années, j’ai eu un emploi du temps avec une heure de « trou », commun à tous les profs d’HG pour pouvoir se voir et travailler ensemble. Là le soucis c’est que ces réunions se font au détriment des élèves puisque leurs heures de cours sont supprimées….

  3. rampillon anne loup

    Bravo pour ce billet d’énervée! Difficile de faire bouger, de mobiliser… Il faut une terrible volonté. Il faut croire en la force du groupe, du projet et c’est tellement plus facile de faire autrement… Continue!

  4. Ah si tous les cons pouvaient se ternir la main et lâcher la mienne ! Mais sur le reste, ne lâche pas.

  5. Ça me rappelle ma situation : plus de 3ème ; on me prend pour un extra-terrestre quand je parle HDA et socle ; et j’en passe. Je crois que nous avions déjà parlé via DM.
    Bref, cette machine à café me rappelle quelque chose…

  6. David

    Ben dans « mon » collège, les collègues d’histoire géo ont l’heure de concertation qu’ils m’ont demandé dans leur EDT et la commission hda se réunit hors des cours, à 17h, mais constitue un rattrapage d’une des deux journées de prérentrée…
    Courage à tous les prêcheurs du désert 😉

    • Mila Saint Anne

      Oui, mais toi, tant que tu demandes pas ta mut’ dans mon bahut, je sais même pas si j’ai envie de te parler….. #Joke

  7. Bon, je crois que tu vas me détester mais dans mon bahut, nous avons 1h de trou commune avec mes 2 collègues, la réunion d’hda se fait 1 fois sur une heure de cours et les autres fois sur l’heure du midi ! 😉

  8. Aucun CR de réunion HdA cette année pour moi « ah non, on ne convoque que les profs de 3ème madame ». Les profs doc ? ah, oui, bonne idée, ils pourront acheter les livres s’il y a besoin, voilà à quoi se résume socle, pluridisciplinarité et concertation, bof

  9. Noémie

    Enseignante du primaire ayant travaillé deux ans durant en collège, j’ai croisé nombre de collègues que tu décris ici et suis retournée en primaire où :
    – nous faisons les réunions en dehors des heures de classe (midi, soir, mercredi après-midi sauf cas exceptionnel nécessitant la présence d’un élève) et où Kévin compte plus que nos vacances (même si on en a bien besoin).

    Je comprends ta consternation, j’avais moi-même été outrée de certains propos.
    Courage et merci à toi d’être aussi prévenante avec nos enfants 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s