Le plus beau métier du monde (1)

Enseigner, c’est pas un métier….

Vous qui me lisez et qui (pour certains) avez l’honneur et l’avantage d’être chargé de la formation de notre belle jeunesse, vous avez forcément vécu une fois dans votre vie (voire plusieurs fois, voire un nombre incalculable de fois) le dialogue suivant :
– « Ouh là ! Vous êtes prof ? C’est pas trop dur ? »
– « Non, j’adore mon métier et les gamins sont chouettes. »

À ce moment là, de façon presque invariable, votre interlocuteur vous répond :
« Ah oui, mais c’est parce que vous avez la vocation ! ».

En fait, ça ressemble plutôt à :
« VOUS avez LA vocation« .

Avec des majuscules. Moitié apitoyé, moitié impressionné. (Genre : la pauvre fille, elle est entrée dans une secte et elle ne le sait même pas. Et en plus ça ne se voit pas trop….. pour un peu j’aurais pu croire qu’elle était vendeuse en mercerie*).

À partir de là s’ensuit généralement une discussion (enfin le plus souvent un monologue) à base de jugements lapidaires sur (au choix) les gamins qui ne foutent rien, le niveau qui baisse, les programmes qui sont devenus stupides, les parents qui sont des boulets, l’administration qui nous torture, le gouvernement qui nous écrase…..

Je ne dis pas qu’il n’existe pas des gamins qui ne foutent rien et des parents d’élèves problématiques, mais que la plupart du temps, les avis du pédagogue auto-proclamé qui vous en parle à ce moment là sont juste un peu à l’emporte pièce (ou dénichés sur un blog de « spécialiste » au Figaro.)

O tempora ! O mores !

Comme auraient dit les copains de ma copine Delphine.

Donc, enseigner ne serait par une compétence professionnelle, mais une vocation.
Epikorkoi ?
Comme disaient les élèves de mon autre copine, Caroline.

Sans rire, vous vous rappelez de l’étymologie du mot « vocation » ?
Comment ça vous avez oublié, bande de cancres ? Delphiiiiine !

« Vocation », ça vient du verbe latin « vocare » qui signifie « appeler ». Plus exactement, ça vient du nom vocatio, -onis qui est l’« action d’appeler », « l’invitation ».
Vers 1200, c’est Dieu qui appelle.
Ensuite au XVe siècle, c’est la nature de chaque homme qui l’appelle vers tel ou telle destin.
Puis, parce qu’on n’est quand même pas des bêtes, « c’est l’inclination intérieure de chaque homme qui l’emporte irrévocablement (justement !) vers la religion, le mariage… »

Oups !

Et le pire est encore à venir !
Une vocation, c’est aussi la « destination individuelle de chaque être humain. »

Voila, tout est dit. Vous êtes prédestiné. Vous vous inclinez. Vous capitulez.
Et paf ! vous vous retrouvez dans une salle de classe avec Kévin parce que c’était écrit !

Le libre-arbitre c’est pas de la pâtée pour chat

Je sais, je vais décevoir mes nombreux admirateurs, mais je n’ai jamais eu la vocation. Disons qu’en ce qui me concerne, l’appétit est venu en mangeant. Ou plutôt en faisant ce métier qui me permettait de manger.
Et figurez vous que je ne suis pas la seule.
Bon, ok, tout le monde n’a pas avorté d’une belle carrière d’astrozoologiste** (spécialité Chelonii) comme cela a été mon cas…. D’ailleurs, puisqu’on en parle, quelle perte pour la science …!

Par contre, la soi-disant « vocation » des enseignants (ce bois dont on fait soi-disant les « bons » profs ) est sans doute un des lieux-communs les plus rebattus dans notre société.
C’est quand même paradoxal que 219 ans après avoir coupé la tête de Louis « Croix-Vé-Bâton » et avoir théoriquement aboli la société d’ordres dans la foulée, 107 ans après avoir séparé les Églises de l’État, on en soit encore là ?

Quant aux raisons qui ont motivé les enseignants à le devenir… on en parle la prochaine fois.
Promis.

———

*Pour tout savoir sur le « dress-code » des enseignants et ne pas avoir l’air d’un jambon (ou d’une quiche) le jour de la pré-rentrée c’est .
** Comment ça vous n’avez jamais lu Terry Pratchett ?

Advertisements

6 Commentaires

Classé dans enseignant

6 réponses à “Le plus beau métier du monde (1)

  1. Moi, j’ai fait prof parce qu’après des études d’histoire… Et en faisant ce métier, j’ai découvert que j’adorais ça… Pas de vocation pour moi. Je me serais bien vu en biochimiste ou astrophysicienne quand j’avais 15-16 ans….

  2. Et puis s’il y avait vocation, à quoi bon formation ? Puisque c’est écrit, c’est dans nos gênes tout ça…. ?

  3. Sympa l’article!

    Je crois que ça n’est que rarement une vocation, car on ne sait si on est fait pour un métier que lorsqu’on a essayé tu ne penses pas?

    J’ai fait la philologie romane pour être professeure. Toutefois ce n’est qu’après mon stage que j’ai su si ce métier était vraiment fait pour moi, et plus encore, c’est dans la vie active proprement dite qui est loin d’être la situation idéale vécue en stage que je me suis rendu compte du boulot réel qu’impliquait le choix d’être enseignant.

    Comme dit Geluck, si c’est en forgeant qu’on devient forgeron, c’est en saignant qu’on devient enseignant 😀

  4. Martine

    Eh bien moi, je voulais être vendeuse en mercerie. Si, si !!!

    • Mila Saint Anne

      Si j’ai cité cette noble profession c’est par allusion à deux de mes amis qui vendent de l’élastique pour culotte de dame sur les marchés du Pays de Caux. C’est dire tout le respect que j’ai pour ce métier irremplaçable.

  5. Emilie

    Et bien moi je l’avais la vocation, sisi, avec mes poupées. Puis j’ai voulu devenir secrétaire au Sénat, parce que le bâtiment m’impressionnait, et puis j’ai rencontré un prof d’histoire, j’avais 11 ans, et là j’ai su que je voulais être comme lui.
    C’était ma destinée, et tout et tout, enfin, c’est ce que tout le monde a dit. Moi j’ai simplement pensé que c’était un super métier, où je pourrais rester la petite fille émerveillée chaque fois qu’elle voyait un beau bâtiment. Mais maintenant ce sont des petits édifices de savoirs très fragiles appelés élèves. Et chaque jour je me dis que j’ai un super métier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s